La crédibilité à l’ère du blog

Un petit débat sur le blog de Fred Cavazza m’a donné envie de poster ce billet. Je résume en deux mots : le web 2.0 contribue-t-il à la crédibilité de l’information ?

Quand il suffit d’être un peu malin pour rendre visible rapidement des informations (vraies ou fausses), il peut sembler que non. Il peut donc sembler nécessaire d’attendre certains outils pour parvenir à l’ère de l’information crédible. Parmi ceux-ci, sont parfois cités : un système de réputation façon e-bay, la création de « tags » de confiance, des moteurs de recherche blacklistant certains contenus abusifs… D’après moi ces éléments, ne sont pas inutiles, mais existent déjà en creux à travers les outils actuels.

Il ne faut en effet pas prendre le problème de la crédibilité des sources, source par source, mais de manière globale :
1- la multiplicité des sources oblige le lecteur à repérer des acteurs de confiance. Cette attribution de confiance est soumise à un phénomène communautaire : les recommandations se propageant d’un lecteur/acteur à un autre.

2- notre expérience des blogs nous montrent bien au quotidien que « la sagesse des foules » fonctionne : le buzz créé par la blogobulle sur un sujet amène à le populariser mais aussi et à le creuser, le débattre, l’approfondir (les buzz web 2.0 ou ajax en sont d’excellents exemples).

3- les moteurs de recherche se font l’echo du filtre créé par la blogobulle dans un second temps : la sagesse engrangée sur un sujet par la communauté est donc directement pérennisée et indexée.

Le filtre de crédibilisation de l’information existe donc déjà : c’est la blogobulle, c’est le buzz, c’est nous ou pour reprendre une expression célèbre « we, the media ».