Google Spreadsheets : Ajax plus fort que Flash

Oui, je sais encore une news sur Google… mais là encore, c’est du lourd. J’ai eu la chance de recevoir une invitation à GoogleSpreadSheets, le nouvel Excel en ligne de Google, et je pense avoir reçu quelques instants plus tard ma plus grosse claque depuis mes premiers clics sur Google Suggest (qui m’avait fait découvrir Ajax).

Les développeurs de ce truc ont fait un boulot tout simplement extraordinaire et on sent à quel point Google maîtrise désormais Ajax : tout répond au doigt et à l’oeil, la console javascript ne m’annonce aucun bug (contre quelques milliers à l’ouverture de Gmail), d’un point de vue ergonomique et fonctionnel c’est très bien pensé… et ça dépasse pour moi toutes les tentatives de tableurs en ligne de très, très loin (iRows et Numsum n’étaient pourtant pas si mal, mais moi, à leur place, je me suiciderais immédiatement… ou j’irais postuler pour un emploi chez Google).

Je laisse à d’autres blogueurs le soin de vous détailler les fonctionnalités de la chose, ce qui m’intéresse ici, c’est la performance technique. Avec ce produit, on arrive à une ère que je ne soupçonnais pas d’arriver avant encore un an ou 2 : un produit Ajax ergonomiquement supérieur à ce qu’offrirait Flash.

En effet, jusqu’ici c’était pour des raisons de standardisation, d’ouverture, de référencement et de portabilité potentielle que l’on utilisait Ajax plutôt que Flash sur des interfaces riches… mais il restait plus simple et souvent plus joli au final d’utiliser Flash (Gliffy pour réaliser des diagrammes en est un excellent exemple). Mais cette application marque un tournant : une application Ajax peut être belle, ultra-réactive et fonctionnelle… et probablement pas si longue à développer avec des outils tels que le Google Web Toolkit.

Ce produit qui, c’est certain, va connaître un grand retentissement, est tout le symbole de la nouvelle génération de logiciels qui va écraser la précédente : web, riche et collaboratif… web 2.0 en somme !