Retour sur les derniers exploits de Google

Après avoir autant que possible limiter l’inflation de posts sur Google, je craque. Oui, je l’avoue, l’actualité a été telle que je ne peux m’empêcher, malgré toutes mes bonnes résolutions, de souffler à nouveau quelques petits mots ce qui est désormais pour moi l’emblème de la génération web 2.0.

Le webtop en a donc pris un sacré coup avec l’arrivée surprise de Google Docs and Spreadsheets qui fait désormais du Google Office la référence en matière de webtop unifié (mail, agenda, tableur, traitement de texte). Seuls bémols : la page d’accueil Google n’est pas toujours pas au niveau d’un Netvibes et GTalk reste un univers fermé (Meebo n’ayant pas encore son équivalent chez Google, probablement pour des raisons stratégiques d’ailleurs).

La bulle 2.0 a quant à elle encore un peu enflé grâce au gros paquet de billets mis par Google pour prendre YouTube. Et là, j’avoue être très surpris par la démesure de cet achat : selon mes propres calculs, cela revient à « acheter » $45 l’utilisateur de YouTube, là où habituellement Google paye entre 2 et 3 dollars annuels (cf. les cas Dell, Firefox et MySpace). Si l’on ajoute à cela les terribles problèmes auxquels Google va devoir faire face suite à ce rachat (droits sur les videos, comptes d’exploitation fortement négatifs)… ça paraît d’autant plus étrange !

Enfin l’extraordinaire retour en grâce de Google chez nos amis de Techcrunch n’en finit pas de m’étonner, tout comme les explications des contributeurs de ce blog sur le fait qu’ils n’ont absolument pas changé d’analyse sur le sujet… alors mauvaise foi ou procès d’intention de ma part ? à vous de juger !