Le mode offline par l’exemple…

Après avoir exposé dans mes 2 posts précédents, l’intérêt et les différentes stratégies du web en mode déconnecté, je vous propose d’en découvrir le fonctionnement via un exemple construit à l’aide de la librairie Dojo : Moxie est un petit éditeur de texte en mode en web que vous pouvez utiliser hors ligne sans aucune installation.

Moxie fonctionne à l’aide de la couche d’abstraction de stockage « dojo.storage » mise au point par Brad Neuberg : le seul « driver » utilisant officiellement cette couche d’abstraction se base pour le moment sur les « cookies Flash » (bien que l’application soit en elle-même en Javascript).

Pour l’exemple, j’ai écrit un autre driver qui utilise le système de stockage de Firefox 2 que vous pourrez tester ici … Exemple de test : utilisez Moxie avec Firefox 2 puis avec Internet Explorer, vous verrez que les informations stockées sont différentes (puisque selon le navigateur, elles seront stockées dans Flash ou dans une mémoire propre à Firefox 2).

Prochaines étapes :
– implémenter un driver utilisant le mécanisme de stockage propre à Internet Explorer
– développer un exemple de synchronisation online / offline pour Moxie