Synchronisation Desk Office / Web Office : ca bouge très vite

J’annonce déjà depuis quelques temps l’apparition imminente de solutions permettant de tirer le meilleur parti du webtop et du desktop… j’avais ainsi parlé il y a quelques mois de l’éventuelle arrivée d’un plug-in Writely pour Microsoft Word permettant de synchroniser le contenu d’un document Word avec sa version en ligne Writely.

C’est finalement, Zoho, un excellent outsider du weboffice, qui a sorti le premier ce fameux plug-in, marquant ainsi quelques précieux points dans la lutte qui l’oppose à Google et aux autres challengers du domaine.

LiveDocuments est une autre initiative récente permettant le travail collaboratif au sein d’Office… une solution qui comporte un désavantage majeur par rapport à Zoho, puisque vous restez contraints à l’utilisation de Ms Office et de votre poste de travail. LiveDocuments reste néanmoins une solution intéressante pour des utilisateurs sédentaires qui souhaitent collaborer sur un document Ms Office sans rien changer à leurs habitudes.

Je pense que la stratégie de Google Docs sera encore différente des deux précédentes : elle consistera probablement à embarquer un petit serveur web sur la machine du client afin de faire tourner l’application en mode déconnecté et à permettre par la suite une synchronisation client/serveur.
Rien est encore sûr sur le sujet mais quelques morceaux de code actuels de Google Docs donnent quand même beaucoup de raisons d’y croire… et puis je doute que Google veuille inciter ses clients à utiliser Ms Office !

Microsoft parie de son côté sur plusieurs produits pour parvenir à cette synchronisation :
– son excellent portail d’entreprise Sharepoint dont l’intégration avec Office est très réussie
Groove (création du nouveau « Chief Architect », Ray Ozzie) qui est une sorte de livedocuments améliorée (et payante).
Mais pour l’utilisateur moyen ne disposant pas d’une grosse infrastructure, « le dinosaure de Redmond » ne propose à ma connaissance rien… et ça, c’est un gros manque pour le moment.

Enfin, la dernière option qui pourrait être utilisée est celle de Moxie (un traiement de texte web fonctionnant en mode connecté ou déconnecté sans aucune installation) si cette application était un peu enrichie d’un point de vue fonctionnel. Je remercie au passage Brad Neuberg d’avoir intégrer ma petite contribution à dojo.storage, le système de sauvegarde local de Moxie.